Flam SFX

31 juillet 2008

Benoit Lestang

Ce blog est en train de devenir une véritable rubrique nécrologique.

Un autre grand maquilleur  s'est donné la mort  vient de nous quitter, Benoît Lestang, à qui l'on doit les SFX , entre autre, de Chrysalis, La cité des enfants perdus, Le scaphandre et le papillon, Indigènes, Les Brigades du Tigre, Sheitan, Arsène Lupin, Le pacte des loups....

Benoit_Lestang_12

benoit_lestang


Il était venu nous donner quelques cours à ITM , il y a deux ans. En particulier à propos de la gélatine et des différents moyens de l'utiliser.  Il était sympa.

C'est vraiment triste , c'est une grande perte , non seulement humaine, mais également pour le monde des SFX et du cinéma de genre.

On ignore ce qui va advenir de son atelier et si ses assistants vont  se charger de tous les boulots qu'il avait en cours.
Notre prochain tournage avec Delphine impliquait des prothèses de mains qu'il avait commencé a réaliser, et je regrette de ne pas avoir eu l'occasion de travailler avec lui plus tôt.

Bref,
R.I.P, Benoit.

Posté par FlamFitzgerald à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


18 juin 2008

Stan Winston

Stan Winston est mort.

Ça fait réellement bizarre, un des premiers grand qui s'en va...
Malgré sa réputation d'être devenu un business man acharné et d'avoir fait de son studio une usine plus très chaleureuse, il a quand même réalisé les SFX de films hallucinants, pris des risques énormes et crée quelques une des plus gros effets de l'histoire du cinéma..
Terminator,  Jurrassic Park,  Alien, Predator, A.I ,The Island of Dr Moreau,  Small soldiers,  Edward aux mains d'argent, Rencontre avec un vampire, Iron Man, et tant d'autres. Bref.

stanwinston

winston2
WinstonS















Pour le coup, j'ai foncé m'acheter son bouquin, "The Winston Effect", dont je ne possédais pas d'exemplaire.

stanbook

On ne sait pas ce qui va advenir du Stan Winston Studio, ils doivent quand même avoir encore pas mal de projets en route...



Voici la traduction des propos de James Cameron :

"Harry,
Merci de faire ce que tu fais. Tu as raison, les médias généraux ne comprendront pas. Ils ne saisiront pas les faits importants. Ils sont trop occupés à chasser les jeunes célébrités débiles dans leur cures de désintoxication.

Stan était un grand homme. Je suis fier d’avoir été son ami, et son collaborateur sur ce qui, pour l’un comme pour l’autre, a été quelques-unes de nos meilleurs réalisations. Nous nous sommes rencontrés pendant la pré-production de Terminator en 1983, et rapidement, nous nous sommes rendu compte que nous étions le genre de ‘sales gamins’ parfaits pour devenir amis. Nous sommes restés proches pour un peu plus d’un quart de siècle, et nous le serions encore, s’il ne nous avait pas quitté.

Nous avons perdu un énorme artiste, un homme dont la contribution au cinéma fantastique résonnera encore longtemps. Pas besoin de faire la liste des personnages inoubliables à qui lui et son équipe ont donné naissance à l’écran. Les lecteurs de ton site le savent bien.

Nous connaissons tous le travail de Stan, le génie de ses designs. Mais même les fans ne savent pas nécessairement quel homme exceptionnel il était. Je veux dire un vrai homme. Un homme qui sait que même si la passion artistique occupe tout son temps, il faut laisser de la place pour la famille et les amis. C’était un bon père, et il a élevé 2 magnifiques enfants. Sa femme, à ses côtés depuis 37 ans, était avec lui dès le début, l’aidait à fabriquer des moules en plâtre dans leur garage pour des effets à petit budget dans des films TV, et elle était avec lui à la fin.

C’était un homme à l’humour incroyable. Quand je pense à lui je le vois en train de sourire, généralement avec un air idiot alors qu’il mettait ses lunettes de travers sur son nez en imitant Jerry Lewis. Il n’avait jamais peur de faire le clown car il savait que ses collègues le respectaient. Il a vécu sa vie à fond, au travail et en s’amusant. Comme moi il aimait les bolides, et quand l’un de nous possédait un nouveau jouet, il fallait que l’autre le conduise. (une pratique qui s’arrêta pendant quelques années après que je fasse déraper sa toute nouvelle Porsche turbo, à peine débarquée du bateau en provenance de Stuttgart, dans son garage, pour m’arrêter à quelques centimètres à peine du mur du fond). Nous sommes allés ensemble prendre des cours de conduite de voiture de course. Ces 10 dernières années, on pilotait des motos les dimanches avec Arnold Schwarzenegger et d’autres amis, pas tous les week-ends mais aussi souvent qu’on pouvait. Il y avait de la camaraderie née du fait qu’on a commencé ensemble, et qu’on n’a jamais trahi le respect et la confiance de cette amitié malgré les années qui passaient ; mais aussi le fait qu’on soit là les uns pour les autres, et qu’on a partagé cette amitié tous les 3.

Stan et moi avons fondé Digital Domain ensemble, et notre amitié n’a jamais souffert du fait d’être partenaire. Il a toujours fait preuve d’une sagesse incroyable dans les affaires, parce qu’il connaissait les gens, et spécialement les créatifs. Il inspirait les artistes à créer et à travailler en équipe, ce qui est comme vouloir faire paître des chats, mais c’était peut-être son plus grand talent. Diriger en inspirant les gens. Sa propre équipe à Stan Winston Studio est la plus stable dans le métier. Les piliers de cette équipe sont présents littéralement depuis Terminator, depuis 25 ans. Parce qu’ils le respectaient vraiment, et parce qu’il rendait le travail amusant, alors que c’était dur. Il restait à travailler toute la nuit, donnant le meilleur d’eux-mêmes pour lui. Ils savaient qu’ils feraient toujours quelque chose à la pointe de leur art et qui représentait un défi, et qu’il les respectait suffisamment pour les laisser faire. Bien qu’il pouvait dessiner et sculpter aussi bien que n’importe lequel d’entre eux, il n’a jamais laissé son propre talent prendre le dessus sur celui des autres, car il savait que maintenir un esprit d’équipe solide était l’aspect le plus important de la direction d’équipe. Et c’est ce qui leur a permit de créer succès après succès pendant plus de 20 ans, et remporter 4 Oscars parmi plus de 30 récompenses. Quand on parcoure le hall d’exposition du studio de Stan, c’est comme un voyage à travers les 20 dernières années du cinéma fantastique. Les Predators, les Terminators, les raptors, les T-Rex , Edward aux mains d’argent lui-même et une centaine d’autres sont là. C’est frappant tout l’impact qu’il a eu.

J’ai parlé à Stan au téléphone samedi matin, et apparemment c’est une des dernières conversations qu’il ait eu. Ce qui est incroyable, avec le recul, c’est qu’il était plein de vie, jamais vous n’auriez pensé qu’il était aux portes de la mort. Nous avons parlé un long moment à propos des bons moments, et de tous les dragons qu’on a combattu ensemble. Il a dit qu’une fois qu’on a montré que quelque chose est possible, tout le monde peut le faire. Ce qui était important était d’être le premier. Être un pionnier.

Eh bien, c’est justement ce qu’il a fait tout au long de sa carrière, et le monde des faiseurs de créatures et personnages d’aujourd’hui utilise les techniques qu’il a développées tous les jours de sa vie. Il a inspiré une génération de fanas d’effets spéciaux et son legs se retrouvera sur les écrans de cinéma du futur, et pas seulement dans les projets sur lesquels il a travaillé.

Il va me manquer, comme un frère me manquerait. C’est difficile, presque impensable, de parler de lui au passé. Il était un de ces hommes ‘plus grand que nature’, si vivant qu’on ne peut s’imaginer qu’il soit parti. Mais il est parti. Je demande aux fans de se souvenir non seulement de son travail, mais également de l’homme qu'il était.

Merci de votre attention.

Jim, terminé."

Posté par FlamFitzgerald à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 avril 2008

Mary, on compatis!

Maintenant qu'on a plus ou moins expliqué ce qu'il fallait faire, voici ce qu'il ne faut IMPERATIVEMENT   pas faire...



(clic)


Je ne sais pas trop ce qui a bien pu leur passer par la tête mais ce qui est sur, c'est que je ne leur aurais jamais confié la mienne...!


Posté par FlamFitzgerald à 19:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 avril 2008

Moulage à trois !

Aujourd'hui on a décidé de se faire une session moulage à la maison avec Mix et Jean-Phi, qui a bien voulu emmener tout son matos et se lever a l'aube (!) , pour l'amour des effets spéciaux...

Au programme : Deux têtes entières, plus une face, afin que chacun puisse travaille ensuite sur chacun.
C'est quand même plus sympa de s'entraîner sur les autres que sur soi même, alors profitons-en!

First of all, la pose de bald cap, ou faux crâne... qui nous fait ressembler à  : Rien.

_DSC3082

moulret

Ensuite, on vaseline tous les poils divers, tels que les sourcils, la moustache (!), les cils, les cheveux...
et on passe à l' alginate. Etape super importante, qu'il ne faut surtout pas rater, et pour laquelle on ne dispose pas de beaucoup de temps.
Voila ce que ça donne :

_DSC3072
_DSC3074












Troisième étape : la pose de bandes plâtrées, qui serviront à former une coque solide autour de l'alginate afin que celle-ci garde sa forme et puisse résister au poids du plâtre que l'on va couler.

_DSC3076
_DSC3083

Une fois que le visage est terminé, on laisse en place afin de tout refaire...de l'autre côté, c'est a dire le crâne, la nuque, et éventuellement, les oreilles, en gardant le repère du milieu.

P1020224

Ensuite il faut démouler, grimacer, tirer, se pencher, plein de trucs en "é", afin de se tirer du pétrin dans lequel on s'est fourré.

Puis, il faut rassembler les deux parties du moule, s'assurer qu'elles tiennent en place a l'aide de scotch, de ficelle ou de film plastique.
Et, enfin, couler le plâtre, en prenant soin de faire une première couche bien répartie dans l'ensemble du moule.
La deuxième couche s'effectue en rajoutant de la filasse pour consolider le tout.

_DSC3080

La...il faut attendre que ça sèche, en buvant du cappuccino ou en faisant de la balançoire, par exemple.

Dernière étape : On démoule, et on admire!_DSC3098

_DSC3093

_DSC3096

Et voila...une grosse après midi de boulot....

Il nous reste a nettoyer les têtes, les poncer, les réparer, les chouchouter, et.... Sculpter. Parce que c'est quand même ça le but du jeu!

Et puisqu'on ne le voit pas mais puisqu'on en parle, voila Jean-Phi, comme nous! (y a pas de raison...et puis vous avez un aperçu de ce que ça donne un fois nettoyé)

_DSC3042

La suite au prochain numéro!

EDIT// : Le moule pratiquement terminé, nettoyé, poncé, le voila :

emiliemoulage

Posté par FlamFitzgerald à 23:43 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

02 avril 2008

Reconstitution Faciale

Voila les photos d'une reconstitution faciale que j'ai eu a faire il y a quelques temps pour une série télé policière.

Le "pitch" :  une équipe d'enquêteurs repêchent le cadavre d'un homme qui serait resté dans l'eau depuis plus d'un an.
Afin de découvrir l'identité et le "portrait robot" du cadavre, la laborantine va reconstituer le visage en partant du crâne, calculant les masses de chairs et la densité de celles ci pour arriver au final au plus ressemblant.

Il a donc fallu mouler au silicone le visage du comédien, puis couler de la plastiline dans le moule à cinq reprises afin de réaliser les différentes étapes.
Les oreilles sont moulées séparément, puis ajoutées ensuite sur les têtes.

Moulage :

DSCN3768

DSCN3770

Première étape :

A l'aide d'allumettes, on tente d'évaluer la morphologie du visage. (dans l'idée!) Les traits rouges correspondent a la densité de la peau.

DSCN3796

Ensuite, on modèle peu a peu .

DSCN3802DSCN3803

Peu à peu...

DSCN3812

DSCN3817

Rajout des yeux, paupières.

DSCN3820

DSCN3828

et semblant de perruque pour donner le change. Dessin des sourcils.

DSCN3834

DSCN3854


DSCN3846

DSCN3838

Enfin bref, c'était mon premier boulot commandé et payé pour la télé (merci Doud') , et de voir "Sculptrice " sur ma fiche de paye... Hmm ça m'a fait....des petits chatouillis dans la ventre, comme qui dirait! ;)


Voili voilou, c'est loin d'être parfait, mais.... ça vient avec le temps!


Posté par FlamFitzgerald à 22:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

31 janvier 2008

London


IMATS 2008 : Alexandra Palace, Rick Baker et autres réjouissances

Cette année, comme il y a deux ans, on se paie un petit trip a Londres avec Mix, histoire de ne pas manquer la venue de R.B à l'IMATS, faire les fofolles et puis bon, hein, "c'est le boulot qui oblige" (!)

A l'IMATS (entendez par là "the London Make-up Trade Show", entre autres :

Concours de maquillage (thème : Le loup Garou!), démonstrations, nouveaux produits,musée des effets spéciaux, rencontre avec Rick Backer.
J'en ai même eu les larmes aux yeux, dis.

The Great Rick.

En chair et en os, je sais pas, c'est un peu comme si vous aviez devant vous l'idole de votre enfance, Michael Jackson ou Mc Gywer. Un peu incroyable. La seule fois ou j'ose demander une photo...moi qui déteste les fans hystériques qui se jettent sur leurs "stars". Horrible.

Mais la....j'ai pas pu.

J'ai fait la fan.
(pas hystérique et je me suis pas jetée sur lui, je le jure. J'ai attendu sagement)

Fin de journée, au détour d'un chocolat chaud, on fait la connaissance de tous nos confrères passionnés français que je connaissais déja, sans le savoir, en ayant communiqué avec eux sur divers forums effets spéciaux.
Belles rencontres!
Belles rigolades, on passe la fin du voyage en leur compagnie, c'est génial. Et vive la bière anglaise, y a que ça de vrai!
On se retrouve en France, les gars?!

Bref; C'était super. Vivement l'année prochaine!

(Non, je ne posterai pas ma photo avec Rick. Top Secret)

Posté par FlamFitzgerald à 20:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

12 septembre 2007

Atelier 69

En ce moment je suis en stage, ou plutôt "Je file un coup de main a l'atelier tout en apprenant".

Vous l'avez peut etre deviné, il s'agit d'un atelier d'effets spéciaux.

Et c'est TROP GENIAL.

Disons que je suis la ou je veux être depuis que j'ai 12 ans, ça fait un bail ! et un choc, même ! J'y ai tellement pensé, j'ai espéré, j'ai fantasmé.
Et la, même si c'est provisoire et qu'ils en voient passer plein des comme moi, je SAVOURE.

Et je déguste, parce que j'imaginais pas que c'était aussi crevant!! Le plâtre, les moules, le silicone, les résines, la terre... on a les mains dedans toute la journée, avec nos combinaisons blanches on se croirait en labo spacial.

On doit faire une centaine de tirages de faux accessoires en mousse de latex.
Casseroles, bouts de bois, marteaux, poêles, battes de base-ball...

Ambiance détendue, bosseuse, je kiffe, je kiffe, je KIFFE !

DSCN5972

DSCN5976

DSCN5971

DSCN5980

- Et toi ma petite, tu veux faire quoi quand tu seras grande?

- "Moi ? Je serai créatrice d'effets spéciaux, M'dame".

- ... ?

Ce que j'ignorais a l'époque, c'était qu'il fallait d'abord en passer par la case "maquilleuse".
Et même, en y passant, y rester un peu.

NO SOUCI

Posté par FlamFitzgerald à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]